QUI EST ASBL NTURENGAHO

  1. Historique

  NTURENGAHO est une Association sans but lucratif créée en Août 1999 par un groupe de mères bouleversées par  l’ampleur et le nombre croissant des grossesses chez les adolescentes, et les problèmes dramatiques qui s’ensuivent  comme: les avortements  clandestins, qui constituent la première cause de mortalité maternelle chez les adolescentes enceintes , suite  aux  infections ou  hémorragies.

 

L’association NTURENGAHOa été agrée par l’Ordonnance du Ministre de l’Intérieur en date du 13 Janvier 2000 et elle est régie par la loi burundaise  sur les associations sans but lucratif.

Une étude menée en 1990 dans des hôpitaux de référence de Bujumbura montrait que les consultations pour des grossesses d’adolescentes représentaient près de 10%. Parmi celles –ci plus de 35%étaient élèves ; 32%ménagères, 20%sans fonctions. La même étude montrait que 35% de ces grossesses se soldaient par un avortement. Les problèmes dramatiques qui s’ensuivent sont en grande partie liés au rejet et à la marginalisation de ces adolescentes;l’auteur de la grossesse ne la reconnaît plus, la famille la rejette, l’école le renvoie, bref la société lui jette un discrédit.

Selon  la culture traditionnelle africaine en général, et Burundaise en particulier, l’enfant est une bénédiction du ciel et la maternité valorise la femme,il n’est pas de même pour la jeune fille enceinte qui subit un discrédit général; il y a d’abord  un  sentiment de honte pour elle-même. Le déshonneur et le sentiment de  culpabilité pour sa famille combinés avec la perte de la « valeur  marchande » que représente la dot. Donc un rejet de la communauté.

C’est sur base de ce triste constat qu’est née la création de  l’Association NTURENGAHO avec son slogan: STOP! Ça suffit! Ne va pas au-delà.

L’Association commence alors à venir en aide à ces jeunes filles en  les empêchant de se tuer et de tuer leurs enfants et à leur réintégration sociale et communautaire.

  1. Vision et Valeurs

L'ASBL NTURENGAHO a une Vision  de contribuer pour «Une société burundaise équitable  dans laquelle les droits de la personne humaine  sont respectés».

Pour arriver à cette vision; elle s’est armée des valeurs  suivantes :

  • Le respect de la vie se réfère surtout à l’engagement de NTURENGAHO de lutter contre l’avortement donc de tout faire pour laisser vivre et croître toute vie humaine.
  • La dignité se réfère aux conditions de prise en charge des victimes des violences ou des patients atteints des maladies sexuellement transmissibles quand il faut les traiter humainement en évitant de les blesser ou même de leur faire du chantage;
  • La solidarité se réfère à l’esprit qui doit guider les membres et sympathisants de NTURENGAHO dans leurs actes ou interventions en faveur de ses bénéficiaires.
  1. Mission

L’association NTURENGAHO s’assigne pour mission de «défendre et promouvoir les droits de la personne humaine en général, des femmes et des enfants en particulier et d’assurer une assistance de qualité».

  1. Cible privilégiée

Le focus principal de l’association est les jeunes filles adolescentes. Il sert de la porte d’entrée dans la communauté car la violence a comme point de départ, la communauté en général et la famille en particulier.

  1. Réalisations

Depuis son agrément les réalisations de l’Association NTURENGAHO s’intensifie: Des filles enceintes faisaient de plus en plus  recourt à l’association et bénéficient différents services. L’Association intervient pour ces victimes de Violences Sexuelles: dans la prévention des grossesses non désirées, du VIH/SIDA et des autres IST.

De nombreuses filles fuient le toit familial et regagnent les milieux urbains à cause des conflits familiaux et deviennent la cible des violences sexuelles. La cause majeur est que certaines jeune filles n’ont pas d’information en sexualité humaine, beaucoup sont des orphelins et n’ont pas eu la chance de bénéficier de l’éducation familiale, d’autres naissent et grandissent dans des ménages en conflits et ratent l’affection parentale.

Cependant, le problème évolue avec le temps, certains parents sont conscientisés à la problématique des violences sexuelles. On observe aujourd’hui des mamans qui accompagnent leurs filles dans des séances de groupe de parole de peur d’être encore une fois victime du viol; Ce qui montre que la fille n’est plus la seule victime et traumatisée mais plutôt toute sa famille.

Quand le viol est soldé par une grossesse, les conséquences sont tombées en même temps sur lesvictimes et sur son enfant. Ce dernier est rejeté par la « mère », par la famille(problème de filiation), mais aussi par la société( ne figure pas au registre d’état civil). Quand tout cela arrive, les victimes ne portent pas plaintes de peur des représailles ou vengeance.

La réintégration familiale et sociale des jeunes filles mères  rencontrent des difficultés car toujours associée indirectement au problème d’affiliation et de succession ( la loi burundaise n’est pas encore claire sur la succession de la fille). On observe des filles rejetées par la famille après être réintégrées. Ces filles retournent dans les centres urbains, certaines d’entre elles deviennent des prostituées(travailleuses de sexe) et elles sont exposées encore une fois aux violences de toutes sortes et aux VIH/SIDA.

Ces violences portent atteintes à la dignité de la fille  et bloquent son développement, on dit en kirundi que « Iziza guhona zihera mu ruhongore ».

  1. Services offerts aux Victimes

L'Association NTURENGAHO fournis aux jeunes filles victimes des violences sexuelles les services suivants:

  • Prise en charge médicale;
  • Prise en charge psychosociale;
  • Communautaire (avec hébergement de secours au centre);
  • Prise en charge juridique (cas de référence);
  • Prévention (sensibilisation et formation);
  • Suivi et évaluation des activités de prévention et de prise en charge des victimes de violences sexuelles et basées sur le Genre.
  1. Approche communautaire

Dans ses interventions, NTURENGAHO s’associe aux différentes couches de la communauté notamment dans les séances de sensibilisation et dans  les médiations familiales en vue d’une réinsertion sociale des victimes.

En effet, les violences sexuelles ont comme point de départ, la communauté et par ce fait, cette dernière a un grand rôle à jouer dans la lutte contre elles ( de l’approche individuo-centrée à l’approche socio-centrée).

La communauté joue un grand rôle dans la prévention des violences sexuelles en mettant un système de médiation communautaire et de gestion de conflits;

L’association  travaille en collaboration avec l’administration locale et les autres structures œuvrant en matière de lutte contre les VSBG dans les zones d’intervention.

  1. Zone d’intervention

L’ASBL NTURENGAHO travaille dans 4 Provinces du pays. Ces dernières sont :

  • Province Bujumbura-Mairie
  • ProvinceNgozi dans la commune Kiremba
  • ProvinceMAKAMBA dans la commune Mabanda
  • ProvinceMwaro dans la commune Kayokwe.

Contact

33, Av.de la Mission, BP 561 Bujumbura,

Tél: 22 21 84 09, 22 21 77 58

 

Restez Connecté

Go to top